Découvrez nos cosmétiques
bio et naturels !

Je découvre les produits
Bio & Naturel

Gare aux produits cosmétiques dangereux ! Comment les éviter ?

Article publié le 07/07/2017
perturbateurs endoctriniens

Nous avons parfois tendance à l’oublier, mais la peau est notre plus grand organe ! Elle respire, communique avec tout notre corps, alors la toucher peut avoir beaucoup de conséquences (de mauvaises mais de bonnes aussi, on vous rassure).

Veiller sur sa santé, c’est aussi vérifier qu’on se chouchoute avec des produits adaptés. Et on peut dire que cette préoccupation est d’actualité : des études ont en effet révélé la quantité abasourdissante d’ingrédients à éviter dans les cosmétiques… La confiance ne règne plus.

Voici les clés pour vous aider à vous y retrouver, et savoir détecter de potentiels ingrédients dangereux dans vos produits de beauté. La chasse est ouverte !

1 Les ingrédients présents dans les cosmétiques à éviter

Les ingrédients qu’on fuit pour notre bien sont de 3 types :

  • Les perturbateurs endocriniens : même à faible dose, ils peuvent perturber l’organisme (la fertilité, par exemple) ;
  • Les irritants, responsables d’apparitions de rougeurs et irritations ; et allergènes, qui provoquent, comme leur nom l’indique, des réactions allergiques ;
  • Les substances polluantes : ce qui n’est pas bon pour notre environnement ne l’est pas non plus pour nous.

Les perturbateurs endoctriniens

Ouvrez grand vos yeux, voici les noms à repérer, pour mieux vous en protéger :

  • BHA alias butylated hydroxyanisole (antioxydant, perturbateur endocrinien)
  • BUTYLPARABEN, PROPYLPARABEN, SODIUM BUTYLPARABEN, SODIUM PROPYLPARABEN, POTASSIUM BUTYLPARABEN, POTASSIUM PROPYLPARABEN (conservateurs, perturbateurs endocriniens)
  • ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE (filtres anti-UV, perturbateur endocrinien)
  • TRICLOSAN (antibactérien, perturbateur endocrinien)
  • BENZOPHENONE-1, BENZOPHENONE-3 (filtres anti-UV, perturbateur endocrinien et allergènes)
  • CYCLOPENTASILOXANE, CYCLOTETRASILOXANE, CYCLOMETHICONE (émollients, perturbateur endocrinien)
  • BHT (antioxydant, perturbateur endocrinien)
  • METHYLISOTHIAZOLINONE alias MIT, METHYLCHLOROISOTHIAZOLINONE alias MCIT (conservateurs, allergènes)
  • P-PHENYLENEDIAMINE etc (colorants pouvant provoquer des allergies)
  • PHENOXYETHANOL (conservateur toxique pour le foie)
  • SODIUM LAURYL SULFATE, AMMONIUM LAURYL SULFATE (tensioactifs, irritant)

Lire cette liste d’ennemis, d’autant plus dangereux qu’ils sont invisibles, ça vous donne des idées de déguisements pour la prochaine soirée Halloween ?

En voici une 2e fournée, car ce ne sont malheureusement pas les seuls qu’il vous faut chasser de votre entourage proche… Eh oui, il faut aussi faire attention aux allergènes.

Les allergènes

Voici les 25 allergènes qu’on trouve (trop souvent) dans les cosmétiques :

  • Alpha-Isomethyl Ionone
  • Amyl Cinnamal
  • Amylcinnamyl aAcohol
  • Anise Acohol
  • Benzyl Alcohol
  • Benzyl Benzoate
  • Benzyl Salicylate
  • Butylphenyl Methylpropional
  • Cinnamal
  • Cinnamyl Alcohol
  • Citral
  • Citronellol
  • Coumarin
  • Eugenol
  • Evernia Furfuracea Extract
  • Evernia Prunastri Extract
  • Farnesol
  • Geraniol
  • Hexyl cinnamal
  • Hydroxycitronellal
  • Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde
  • Isoeugenol
  • Limonene
  • Linalool
  • Methyl 2-Octynoate

Maintenant que vous êtes armées de cette liste des ingrédients dangereux dans les cosmétiques, c’est le moment de passer à la loupe toute votre salle de bains, pour traquer les éventuels intrus. Au fait ! Profitez de cette belle dynamique pour vérifier au passage les dates de péremption 😉

cosmétiques dangereux

2 Nos astuces pour y voir plus clair

Passer au crible l’ensemble de vos cosmétiques, ok. Mais encore faut-il bien lire ce qui est inscrit au dos de vos produits, à savoir la fameuse liste INCI, obligatoire en Europe depuis 1999 :

  • Les ingrédients du produit sont indiqués par ordre décroissant. C’est-à-dire qu’on commence par l’ingrédient principal, pour terminer par ceux qui sont quasi anecdotiques (présents en petite quantité dans la formule). Par exemple, si vous voyez du « benzyl alcohol » en fin de liste d’ingrédients, vous pouvez vous dire que cet allergène est présent à faible dose dans votre produit et qu’il n’est donc pas nocif.
  • Si les noms sont en latin, c’est qu’il s’agit d’ingrédients naturels, alors que les noms en anglais font référence à des substances chimiques.

3 Comment éviter d’acheter des produits cosmétiques dangereux ?

Pas facile de retenir tous ces noms barbares par cœur, on vous l’accorde. Bonne nouvelle, il y a des astuces toutes simples pour améliorer progressivement vos habitudes de consommation. Comme on le dit souvent, mieux vaut prévenir que guérir !

Voici nos 3 conseils pour faire les bons choix :

  • Le service de consommateurs Que Choisir invite sur son site à télécharger et imprimer une liste des ingrédients dangereux dans les cosmétiques. Son format « carte » lui permet de se glisser très facilement dans votre portefeuille ! Ces antisèches vous seront très utiles avant de passer à la caisse, et pas de prof pour vous faire la morale 😉
  • Toujours du côté de Que Choisir, le service a testé 158 produits de grande consommation, avant de développer un moteur de recherche qui vous permettra en un clin d’œil de vérifier si le produit que vous souhaitez acheter est « safe », mais également d’identifier si vous devriez penser à remplacer les produits déjà achetés sans tarder !
  • Si vous êtes inséparable de votre smartphone, sachez q’une application gratuite a été créée pour vous faciliter la vie (et la lecture) : Clean Beauty. Cette appli répertorie plus de 800 ingrédients. Elle permet aussi de « scanner » les étiquettes des produits cosmétiques, pour accéder à la définition de chacun de leurs composants.

4 Changer ses habitudes, pour soigner sa peau sans danger

Si vous ne voulez pas vous encombrer avec une quelconque liste ou application mobile, un seul conseil : privilégiez les produits d’origine naturelle, qui ne vous réserveront pas de surprise du côté de leurs composants.

A ce propos justement, sachez que notre gamme de soins et crèmes à base de bave d’escargot est 100% naturelle, avec un seul objectif : répondre à toutes les problématiques de peau. En faisant le choix du bio, nous vous proposons au quotidien des solutions efficaces sans agressivité, ni effets secondaires problématiques. Sachez également que nos produits ne contiennent pas de paraben et qu’ils sont tous labellisés « cosmos organic » alias « cosmebio ».

Notre différence ? Nous avons recours à la bave d’escargot, extraite dans le respect de l’animal, qui permet de lutter contre les imperfections de la peau (acné, rides, signes de l’âge, vergetures, etc.). Grâce à ses propriétés uniques naturelles (allantoïne, collagène, élastine, acide glycolique, vitamines A et C, et peptides antibiotiques naturels), la bave d’escargot fait des miracles en terme d’hydratation et de protection de la peau, tout en la respectant. Bye-bye produits cosmétiques dangereux ! Tout est bon dans le colimaçon 🙂

D’ailleurs, sachez que, dans son émission « C’est au Programme » du 3 mai 2017 sur France 2, Sophie Davant a sélectionné le shampoing Maison Royer pour sa composition naturelle, agréable et sans danger.

Cet article vous a plu ?

Soyez informé en priorité de notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter et profitez de nos conseils beauté bio et naturels.

Encore plus d'articles ?
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié